La maladie

Pour accéder à l'état des connaissances sur le syndrome, cliquez sur ce lien

Auteurs :

Prs. H. DOLLFUS et A. VERLOES (Juin 2008)


Notre association

Préférences

 Nombre de membres 68 membres


Utilisateurs en ligne

( personne )

Sondage
Donnez votre avis sur le site !
 
Très bien
Bien
Assez bien
Insuffisant
Résultats

Webmaster - Infos
Ecrire à Administrateur  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

Recherche





Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne


home.gifBienvenue sur BBS

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un groupe de personnes atteintes ou concernées de près par une maladie rare, le Syndrome de Bardet-Biedl (BBS).

Une association est née fin 2003 grâce à la volonté de 3 mamans d'enfants atteints de la maladie. Le but de celle-ci est de réunir les personnes atteintes ou dont un (ou plusieurs) membre(s) de la famille est (sont) atteint(s) du syndrome, de les informer de leurs droits, des progrès de la recherche et d'être un espace de discussion, d'échange entre les familles et de solidarité.

Un certain nombre de médecins, spécialistes de la maladie, ont bien voulu se regrouper en un comité scientifique attaché à l'association.

Ce site internet a pour objectif de faire connaître la maladie au plus grand nombre pour éviter l'isolement mais aussi d'échanger par le biais d'un forum.

Votre soutien nous est précieux et faire connaître notre existence à votre entourage contribue également au soulagement de nos difficultés.

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre cause.

news.gifLes 5 dernières nouvelles

Première implantation sur l'homme de cellules reprogrammées iPS - par Jocelyne PARISET le 17/09/2014 : 12:51

L'opération, dont il s'agit de vérifier la sûreté, a été tentée sur une femme de 70 ans atteinte de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Les chercheurs ont cultivé à partir d'iPS des cellules de la rétine de la patiente et les lui ont implantées.
Les chercheurs ont cultivé à partir d'iPS des cellules de la rétine de la patiente et les lui ont implantées. © GIPhotoStock / Cultura Creative

La toute première intervention chirurgicale d'implantation de cellules reprogrammées dites pluripotentes induites (iPS) a eu lieu vendredi au Japon dans le cadre des premiers essais cliniques mondiaux sur l'homme de cette technique de médecine régénérative. La patiente est une femme de 70 ans, a expliqué l'équipe médicale de la Fondation pour la recherche biomédicale et l'innovation (Ibri) de Kobe (ouest) associée à Masayo Takahashi, directrice de projet à l'institut public Riken. Le but de cette première opération sur l'homme est de vérifier la sûreté d'une telle intervention, notamment qu'un cancer ne se déclare pas, tout en espérant une amélioration de l'état de la personne concernée. Le ministère japonais de la Santé avait approuvé il y a un an le projet d'essais proposé par l'Ibri et le Riken.

Dans le cas présent, il s'agit de traiter une des formes de la maladie oculaire appelée dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), qui est la première cause de cécité des plus de 55 ans dans les pays industrialisés. Pour ce faire, les chercheurs ont cultivé à partir d'iPS des cellules de la rétine de la patiente et les lui ont implantées. Les cellules souches pluripotentes induites (iPS) sont créées à partir de cellules adultes du patient ramenées à l'état quasi embryonnaire en leur faisant de nouveau exprimer 4 gènes (normalement inactifs dans les cellules adultes). Cette manipulation génétique a pour but de leur faire recouvrer leur immaturité et la capacité de se différencier dans tous les types cellulaires, en fonction du milieu dans lequel elles se trouvent.

En 2012, les chercheurs japonais Shinya Yamanaka et britannique John Gurdon avaient été récompensés conjointement du prix Nobel de médecine pour avoir mis au point la méthode qui permet de reprogrammer les cellules adultes en cellules souches, un procédé-clef pour l'avenir de la médecine régénérative. L'usage de cellules iPS ne pose pas de problème éthique fondamental, au contraire des cellules souches prélevées sur des embryons humains. Les travaux sur les cellules iPS sont devenus une priorité de recherche au Japon où l'État a décidé de leur allouer des financements importants considérant qu'il s'agit d'un domaine extrêmement prometteur dans lequel les Japonais devraient prendre une longueur d'avance.

Sources : Le Point.fr - AFP

.../...


Enfin la prothèse rétinienne biomédical arrive à Strasbourg - par Gabrielle DEUTSCH le 10/09/2014 : 09:28

L’hôpital de Strasbourg pourra implanter la prothèse rétinienne Argus II dès le 1er septembre Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Strasbourg a été sélectionné pour être l’un des trois hôpitaux en France à pouvoir implanter la prothèse rétinienne Argus II. Cet implant biomédical vise à restaurer partiellement la vision des personnes atteintes de certaines formes de dégénérescence rétinienne. La prothèse et son implantation seront entièrement financés par la Sécurité sociale avec un forfait de 95 897 euros
  https://www.youtube.com/watch?v=hIHu2v7TsFQ#t=38
!cid_15A26731D3E04F9884C2020EA114A4CE@BBSMLTPC.jpg
 
21 rue de la république
67800 Hoenheim
www.vue-densemble.com

.../...


Invitation au salon Autonomic Grand est - par Annick SABATIER le 08/09/2014 : 20:18

Pour visualiser le contenu de l'invitation cliquez ICI

Compte rendu de l’exposition descriptive tactile « Abou d’ Abi » au musée du Louvre - par Fanny SABATIER le 11/07/2014 : 19:21

Le samedi 5 mai 2014 j’ai testé l’exposition descriptive tactile d’Abou d’Abi qui se trouve au musée du Louvre.

Dans cette exposition on trouve des tableaux de peintres célèbres mais aussi des objets ou encore des sculptures.

La visite réservée aux personnes aveugles et mal voyantes est basée sur une seule œuvre qui compose cette exposition, c’était le tableau de Magritte « la lectrice soumise ».

La personne qui nous sert de guide nous décrit le tableau devant lequel on est assis pour écouter. Elle nous décrit le personnage, les couleurs, les lieux tout ce qu'’une personne qui n’a aucune difficulté peut voir sur cette peinture.

Ensuite elle nous parle du titre du tableau et du rapport avec ce que l’on voit sur la toile mais également elle parle de la vie du peintre ainsi que du courant de peinture auquel il appartient.

Cette visite fut très intéressante. Elle a duré 1h30. Une seule œuvre est privilégiée.

Lorsque je suis rentrée chez moi j’ai été sur internet, car dans mon cas j’ai encore assez de vision pour voir les choses, j’ai trouvé le tableau, je l’ai reconnu tout de suite, donc la personne qui me l’avait décrit a très bien fait son travail.

Si cela intéresse d’autres personnes, dès que j’aurais les dates des prochaines visites descriptives et tactiles je vous les communiquerai sur ce site.

Si on est mal voyant ou aveugle et que l’on souhaite s’intéresser à l’art c’est un très bon moyen d’y avoir accès.

.../...


Le Mot du Président - Colloque universitaire de Toulouse 11 septembre 2014 - par Bertrand LASBLEIS le 05/07/2014 : 18:19

4 juillet 2014
Alliance maladies rares - Accès au site Les maladies sont rares. Les malades sont nombreux
Colloque universitaire de Toulouse - 11/09/2014
 Le Mot du Président

Chers amis,

 

L’Alliance Maladies Rares a le plaisir de vous convier à sa première rencontre universitaire, ouverte à toutes les parties prenantes maladies rares, qui se tiendra à Toulouse, le 11 septembre 2014.

L’Alliance a collaboré cette année avec l’Université Toulouse Capitole, et plus particulièrement l’association des étudiants du Master 2 Droit de la santé et de la protection sociale, pour vous proposer un colloque universitaire intitulé :  « les maladies rares, une voix pour la santé de demain ? ».

 

Cette rencontre sera l’occasion pour l’Alliance de sensibiliser aux maladies rares les étudiants concernés par les questions de santé (droit, économie, sociologie, médecine, pharmacie, etc.).Ces professionnels de santé de demain doivent, dès aujourd’hui, se familiariser aux enjeux des maladies rares mais aussi au rôle incontournable des malades et de leurs associations dans le système de santé.

 

Ce moment privilégié d’échange entre associations, professionnels et communauté universitaire donnera assurément une impulsion à l'émergence de nouveaux travaux universitaires sur les maladies rares.
Cet évènement permettra aussi de sensibiliser les professionnels de santé et les représentants des pouvoirs publics.


En tant que personne concernée par les maladies rares, votre présence est essentielle à la réussite de cette journée d'échange avec les étudiants.
N'hésitez pas à communiquer la tenue de cet événement à tous vos contacts et à les y convier.


Ensemble soyons plus forts !
Amicalement


Alain DONNART
Président de l’Alliance Maladies Rares

 

Télécharger le programme

 

Pré-inscription en ligne

Plus d'infos 

.../...



News de l'asso
Attention ! Nouvelle lettre-infos de notre Président. Pour la lire, cliquez sur le lien suivant :
Lettre-infos n°23


Actualités médicales

Clics pratiques

Les sites BBS dans le monde

 Allemand

 Américain

 Anglais

Australien              

 Belge

Italien


^ Haut ^

GuppY - http://www.freeguppy.org/
  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL